Dans le cadre d'une résidence d'architectes organisée par la maison d'architecture de Basse-Normandie, nous avons travaillé pendant 6 semaines avec et pour les habitants du quartier du Chemin Vert à Caen.

Notre projet s'est fondé sur l'écart entre l'image et la réalité du quartier. En effet, nous avons pu constater par des témoignages mais aussi par notre vécu à quel point ce quartier est agréable à vivre et attachant. Lors de nos déambulations dans le quartier, nous avons trouvé une multitude d'espaces libres, non construits, de grande qualité, n'attendant qu'à être investis.

Pour nous les pépites du quartier sont multiples : espaces verts, calme, commerces de proximité, vues dégagées sur les alentours, espaces libres à investir...

Comment redorer l'image d'un quartier avec une architecture composée de tours et de barres si monotones ?

L'archishow du Chemin Vert a mis en scène les trésors du quartier. Pour l'ensemble de nos réalisations, nous avons choisi volontairement d'utiliser un matériau doré [couvertures de survie] pour représenter symboliquement les trésors du quartier du chemin vert.

Le Chemin Vert, c'est de l'or en (tre les) barres !
PORTE EN OR

Nous avons choisi de tapisser le porche du n°20 Avenue du Président Coty pour le transformer en boîte en or. Les porches nous sont apparus lors de nos déambulations comme des lieux remarquables dans le quartier. Pour nous, certains sont des lieux facilement appropriables par tous.
Notre but était de transformer, valoriser et pointer ce lieu dans le quartier.

Pendant 2 jours, nous avons donc transformé le porche avec l'aide de 3 personnes [Lydia de la Fabrique, commandant RoSWeLL et Oré]. Pour le tapisser, nous avons utilisé 52 couvertures de survie, 7 paquets de colle à papier peint et un pont roulant prêté par l'entreprise Cyjoco.
TOUR EN OR

Nous avons choisi de recouvrir les balcons du 18 rue de Champagne pour transformer l'aspect extérieur d'une des 8 tours situées le long du périphérique de la rue de Bourgogne à la rue de Champagne. Ces tours sont des éléments architecturaux très marquants dans le quartier. Elles caractérisent typiquement l'architecture de logement social des années 70. Elles sont pour les habitants, tristes, répétitives et moches.
Nous voulions montrer qu'avec peu de moyen et une mobilisation collective, il était possible d'intervenir et modifier l'aspect extérieur d'une de ces tours et de la métamorphoser.

Avec l'aide du gardien, Didier Pellerin, nous avons réussi à obtenir 61 rendez-vous sur 70 appartements. Nous avons utilisé 200 couvertures de survie pour recouvrir 100 balcons et quelques rouleaux de scotch. Nous avons mis 4 jours à préparer le matériel et recouvrir les balcons. Huit personnes nous ont aidé à réaliser ce travail [Anne-Marie, Bob, Lydia, Lyoba et Mathilde de la Fabrique et Pauline].
SIESTES EN OR

Interrogatives sur l'avenir de l'ancien collège Jacquard et conscientes du manque d'un lieu de rencontre au centre du quartier, nous avons choisi de fabriquer des coussins géants pour pouvoir faire une sieste sous le grand saule de l'ancien collège Jacquard. Telle une cabane, ce saule était pour nous l'endroit idéal pour se retrouver, flâner, échanger, s'amuser avec les autres au milieu du quartier.

Nous avons réalisé une vingtaine de coussins avec l'aide de l'Epi Vert (Janine, Malika, Marie, Marilyn et Naida). Nous avons utilisé 50 mètres de feutrine de chantier, 2 machines à coudre, 20 couvertures de survie et 295 ballons de baudruche.
POT EN OR

Pour conclure les 2 promenades curieuses, nous sommes allés occuper le cœur de l'ancien collège Jacquard. Avec l'aide de l'Epi Vert, nous avons organisé un pot dont le but était de créer une atmosphère conviviale pour faire temporairement de la cour du collège la place centrale qui manque au quartier du Chemin-Vert. Nous voulions permettre aux habitants de se réunir, discuter, échanger autour des tables, avec de la musique (avec l'aide d'Antoine et son camion scratch).
JEU DE 7 FAMILLES DU CHEMIN VERT

Nous avons également travaillé avec 2 classes [CP et CE] de l'école d'Authie Nord. Durant 6 séances, nous avons proposé aux enfants de réaliser un jeu de 7 familles du quartier.
Ce jeu reprenait les 7 familles identifiées dans le quartier et il s'agissait pour les enfants de se les approprier en créant leurs propres édifices.

029

RESIDENCE D'ARCHITECTURE

LIEU caen
ANNEE 2014
MAITRE D'OUVRAGE maison d'architecture de basse-normandie
EQUIPE hopscotch_aurore wasner + émilie queney architecte
BLOG l'archishow du chemin vert