Lauréat du concours REHA session 2, lancé par le PUCA organisme rattaché au ministère du logement, nous avons réalisé un projet de requalification à haute performance énergétique pour le foyer habitat jeunes Le Levain situé à Bordeaux.

Plus qu'un lieu d'hébergement, le foyer jeunes Le Levain constitue un outil de socialisation des jeunes par l'habitat. L'architecture du foyer doit offrir un support à même de développer, expérimenter la vie au sein d'une collectivité. Conçu à l'image d'une ville, le foyer est fondé sur une succession d'espaces offrant une gradation du degré d'intimité. Thèmes métaphores, les quatre composants fondamentaux de la ville que sont la rue, la place, le quartier et la maison, sont utilisés pour l'organisation fonctionnelle du foyer.

De par la situation du foyer dans le secteur sauvegardé de la ville de Bordeaux, il n'était réglementairement pas possible d'intervenir sur les façades existantes et ainsi développer une proposition d'isolation par l'extérieur. Notre intervention s'est donc concentrée sur une amélioration des performances énergétiques des bâtiments depuis l'intérieur. Notre concept s'appuie sur le mécanisme de la peau : plusieurs couches, un derme thermorégulateur et un épiderme protecteur, qui viennent former une enveloppe isolante.

Par son design, notre procédé est reproductible et adaptable à des scénarios similaires. Par sa modularité, il peut être réutilisé dans n'importe quel contexte architectural de requalification qui n'autorise pas l'amélioration énergétique d'un bâtiment depuis l'extérieur.
LA MAISON VILLE

Plus qu'un lieu d'hébergement, le foyer Habitats Jeunes Le Levain constitue la première expérience de vie indépendante pour de nombreux jeunes. Outil de socialisation des jeunes par l'habitat, l'architecture du foyer doit offrir un support à même de développer, expérimenter la vie au sein d'une collectivité.
Conçu à l'image d'une ville, le foyer est fondé sur une succession d'espaces offrant une gradation du degré d'intimité.
Thèmes métaphores, les quatre composants fondamentaux de la ville que sont la rue, la place, le quartier et la maison sont utilisés pour l'organisation fonctionnelle du foyer.
LA RUE _ESPACE PUBLIC

Les circulations du foyer, pensées comme des rues, ont pour vocation de structurer le bâtiment et donner une forme lisible à l'ensemble, tant du point de vue des habitants que des visiteurs. Le point de départ de l'opération de restructuration consiste en la simplification des circulations.
Envisagé comme l'élément structurant destiné à unifier les différents plateaux composant les niveaux des logements, l'espace de distribution est réduit à un simple L. De morphologie simple, l'espace de circulation a pour charge de clarifier l'organisation du foyer.
Trois éléments de distribution verticale (un existant, deux créés) sont répartis le long de cette circulation. L'escalier magistral en pierre de taille est conservé. Un ascenseur est positionné à l'intersection des deux branches du L afin d'offrir l'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite à l'ensemble des niveaux du foyer. La création d'un second escalier permet d'équilibrer la distribution verticale des niveaux.
LA PLACE_ESPACE SEMI-PUBLIC

Dilatation de la rue, la place offre un espace suffisamment vaste pour permettre une appropriation par les habitants. En retrait de la rue, la place constitue l'espace d'échange entre l'individu et la communauté.
Quatre dilatations par niveaux sont ménagées dans la circulation afin de créer des espaces semi-publics appropriables.
LE QUARTIER_ESPACE SEMI-PRIVE

Organisées autour des places, les chambres sont constituées en quartiers.
Partageant un espace à vivre, composé d'une cuisine et d'un séjour, et disposées sur les places, ces chambres sont regroupées en sous ensembles permettant le développement d'une vie communautaire.
LA MAISON_ESPACE PRIVE

À l'image de maisons, les chambres sont déclinées suivant plusieurs typologies permettant de correspondre à la diversité des profils des jeunes : 2 chambres individuelles avec une salle de bain partagée ; chambre individuelle avec salle de bain privée ; appartement T1 ; appartement T2.
LA PEAU

De par la situation du foyer dans le secteur sauvegardé de la ville de Bordeaux, il n'était réglementairement pas possible d'intervenir sur les façades existantes et ainsi développer une proposition d'isolation par l'extérieur.

Notre intervention s'est donc concentrée sur une amélioration des performances énergétiques des bâtiments depuis l'intérieur. Notre concept s'appuie sur le mécanisme de la peau : plusieurs couches, un derme thermorégulateur et un épiderme protecteur, viennent former une enveloppe isolante.
DERME ET EPIDERME

Dans le but d'améliorer la performance thermique, nous déployons le long des murs existants intérieurs une couche qui joue le rôle de derme et va former des cellules d'habitation. L'élément constitutif de ce derme thermique sert à la fois d'isolant et de surface de finition.
Une seconde couche épiderme vient unifier et relier l'ensemble des cellules d'habitation. Cet épiderme, avec des propriétés d'isolation phonique, permet d'apporter du confort au locataire et lui procure ainsi une nouvelle intimité.

Ces deux couches forment une peau qui se développe le long des façades et unifie l'ensemble. Elle “gonfle” pour créer des volumes et ainsi ménager des espaces à vivre partagés et du mobilier : banquettes, tables, cuisines, rangements...

Le procédé de réalisation comprend deux types de panneaux sandwich bois, avec des âmes isolantes offrant des performances tantôt phonique, tantôt énergétique. Le premier type de panneaux, à l'intérieur de la cellule, constitue l'isolation thermique. Le second, positionné à l'extérieur, isole la cellule acoustiquement.

Dans une optique d'industrialisation et de maîtrise des coûts, la peau est constituée d'éléments modulaires. L'ensemble du mobilier est lui-même dessiné sur cette trame. Les modules peuvent ainsi varier d'une cellule à l'autre et donner une plus grande liberté d'individualisation de l'espace : chaque locataire peut personnaliser sa chambre selon ses besoins d'aménagement.

032

RESTRUCTURATION DU FOYER HABITAT JEUNES LE LEVAIN

LIEU bordeaux
ANNEE 2012
MAITRE D'OUVRAGE habitat jeunes le levain
SURFACE 2 607 m²
COUT 3 120 000 € ht
EQUIPE bawa + rui ren architecte + david lebreton designer